Stratégies

  

 

Des stratégies inconscientes et sacrificielles sont à l'origine de nombre d'anorexies. Mettre à jour ces processus systémiques et familiaux constitue une force thérapeutique de choix qui vient remettre en cause les rapports du sujet au monde qui l'entoure et recadre les fondements mêmes du trouble alimentaire.

 

La thérapie familiale systémique s'est développée aux U.S.A. dans les années 50. Elle s'est inspirée des données de la biologie, de la psychologie, de l'éthologie, de l'anthropologie, de la sociologie, de la cybernétique... À partir de ces sciences et de la pratique des cliniciens, l'idée est née de concevoir la famille comme un système dans lequel interagissent les éléments (les membres de la famille) et à partir duquel d'autres systèmes sont en résonance (école, travail, ...). La thérapie systémique a donné en France bon nombre de thérapies familiales, qui hélas ont perdu en chemin l'essence originelle de la démarche (notamment en terme de communication et de stratégie). L'école de Palo Alto, à l'origine de cette approche, évolue dans le cadre de ce que l'on désigne aujourd'hui comme une thérapie brêve stratégique. L'approche systémique et stratégique de l'anorexie permet de dégager des axes hautement pertinents dans le cadre de l'analyse du processus anorexique et des actions thérapeutiques à mettre en place.

 

Ce que l'on nomme Anorexie sacrificielle représente une grande quantité de problématiques : dans ce processus, un élément de la famille porte à elle seule le poids des difficultés de la famille, des dysfonctionnements du système en développant un trouble psychologique (anorexie ou autre).

 

Un aspect voisin du sacrifice, le bouc-émissaire est décrit, d'un point de vue général par Minuchin, dans la "famille psychosomatique" : "Cette famille est caractérisée par l'enchevêtrement relationnel entre les membres de la famille, entre les individus, entre générations, leur proximité excessive et l'intensité disproportionnée des interactions, la surprotection des uns par les autres, la rigidité, un manque d'adaptabilité tant à l'intérieur de l'univers familial que par rapport au monde extérieur, une incapacité à faire face aux crises, et enfin l'intolérance aux conflits, leur évitement et leur non résolution. Vue de l'extérieur, cette famille apparaît comme fonctionnant en circuit fermé, conformiste, arc-boutée sur des apparences de normalité, cherchant à donner au monde une impression d'harmonie, de bonheur, d'union parfaite entre ses membres. Mais dans ce cercle fermé, aucune critique ne peut être exprimée, et l'idée d'un conflit entre membres de la famille n'est pas pensable. Les parents, incapables de surmonter leurs difficultés conjugales, les transformeraient en difficultés parentales en y impliquant leurs enfants et en tentant d'en faire des alliées dans des coalitions plus ou moins stables. Du point de vue du groupe familial, l'anomalie d'un des membres focalise sur celui-ci la majorité des tensions intrafamiliales et la place en position de bouc émissaire, ce qui permet de renforcer la cohésion familiale menacée. Ce rôle de bouc émissaire favorise à son tour, par l'état de stress qu'il engendre, les troubles du comportement alimentaire."

 

On peut prendre différents exemples pour illustrer cette dimension sacrificielle :

 

- Une jeune adolescente évolue dans une famille où les parents ne s'entendent pas et projètent de se séparer. En se mettant en place, l'anorexie permet de déplacer le problème sur la jeune fille et ressoude le couple. De même, des parents divorcés, ne se parlant plus, vont recommencer à communiquer si leur fille développe un trouble alimentaire. Travaillant avec des jeunes filles anorexiques, je vois le plus souvent à la première consultation arriver la jeune fille mais aussi ses parents, famille soudée et idéale, orientée vers le même objectif. Quand la jeune fille va mieux reprend du poids, il n'y a plus que la mère qui vient, puis la jeune fille vient en bus. Le parents recommencent à se disputer... Si un travail thérapeutique n'a pas été fait, si l'adolescnte n'a pas pris conscience entre autres de cete dimansion sacrificielle, il y a de forts risques qu'elle reperde du poids, pour restaurer l'équilibre familial.

 

-L'anorexie peut également se révéler sacrificielle, dans une famille où la jeune fille se sent moins importante que les autres. Grâce au trouble, l'équilibre va s'établir. Tout milieu familial chaotique peut conduire à des conduites sacrificielles, entre autres anorexiques. J'ai par exemple travaillé avec une grande quantité d'enfants asthmatiques dont la maman était dépressive : quand son enfant fait une crise d'asthme, aucune mère au monde n'est encore dépressive (le temps de la crise).

 

Il ne s'agit pas là de stratégies conscientes, "faites exprès", de "cinéma". Ces conduites sacrificielles sont inconscientes et présentent une intention positive, quoique cela semble paradoxal : rétablir (ou établir) un équilibre familial jusque là aléatoire ou inadapté.

 

La conscientisation de cette stratégie sacrificielle est hautement thérapeutique. La personne ayant à souffrir d'anorexie est une adepte (voire une accroc) du contrôle. Elle pense contrôler son corps, son alimention, sa famille... Lui faire prendre conscience que ce n'est pas elle qui contrôle mais que ce sont les éléments (familiaux, systémiques) qui la contrôlent et décident de son devenir, l'aider à se rende compte qu'elle est l'instrument des difficultés des autres, non son propre maitre constitue une stratégie thérapeutique de choix, propre à remettre en cause les fondements initiaux du trouble. Les actes thérapeutiques visant à rétablir une communication adaptée au sein de la famille apportent un complèment à cette conscientisation.

 

L'anorexie sacrificielle est bien souvent le mode de mise en place du trouble. Aussi, si la personne se trouve au début du trouble et si l'on sait recadrer ces dysfontionnements peut-on obtenir un déblocage des symptômes et une amélioration rapide du trouble. Au fil du temps, l'anorexie sacrificielle va bien souvent se muer en anorexie abstinente.

 

Source: www.anorexie-et-boulimie.fr

 

 

 

 

 

 

 



16/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres