Royaume-Uni : L’anorexie de plus en plus précoce ?

 

 

 

Durant les trois dernières années, près de 200 enfants, âgés de 5 à 9 ans, auraient été soignés au Royaume Uni pour troubles alimentaires.
Rendus public ce lundi, ces chiffres alarmants ont été transmis par un pool de 35 hôpitaux publics britanniques.


Au total, ce sont 2000 enfants de moins de 15 ans qui ont été soignés dans ces hôpitaux pour des troubles alimentaires, tels que l’anorexie mentale ou la boulimie. Les chiffres les plus étonnants, mais aussi les plus inquiétants, concernent les 98 enfants, âgés de 5 à 7 ans au moment des soins. Sans compter que ce total est très probablement sous-estimé, les données de certains centres de soins faisant défaut.

On connaissait la vulnérabilité des adolescents à ce genre de trouble, mais on ne s’attendait pas à ce que cette maladie de l'âme touche également les petits enfants.
L’apparition de troubles alimentaires s’explique par la génétique, mais aussi par l’environnement. L’environnement social, les nouveaux dessins animés, les copines, les magazines féminins (pour un public de plus en plus jeune)… Autant d’éléments auxquels les petites filles seraient donc aussi (voire plus?) sensibles que leurs aînées.

Est-ce un hasard si la Grande-Bretagne possède aussi le plus fort taux d’obésité en Europe (24.5 % de la population adulte) ? Probablement pas. La perte de repères alimentaires semble être un fait de la société actuelle, touchant dorénavant les plus jeunes jusqu’aux plus âgés.

Un congrès européen sur les troubles alimentaires se tiendra en septembre à Florence (Italie), et sera l'occasion de mettre au jour un grand nombre d'études centrées sur cette 'maladie du 21ème siècle'.
 
Source: sante-az.aufeminin.com
 

 

 

 

 

 



22/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres