Le juste milieu?

 

Voilà maintenant plusieurs semaines que je n'ai pas donné de nouvelles. Et pour cause! Je n'ai pas grand chose à raconter, car je suis en ce moment dans une "phase" transitoire. Je mange ce dont j'ai envie, plus où moins quand j'en ai envie, me montre gourmande mais sans aller jusqu'à me rendre malade ni faire de courses "en vue d'une crise". Je ne rentre plus dans mes pantalons, mais n'ai pas envie de me priver, parce que moralement, ça va plutôt bien. Et je pense que le fait que depuis quelques temps je sors plus souvent et fais de nouvelles rencontres amicales n'y est pas étranger. Tout cela au fond est plutôt logique: on me renvoie une image de moi sympathique, agréable, puisque ces nouvelles têtes semblent passer du bon temps et bien rire en ma compagnie. Je me sens donc plus confiante, et c'est ainsi un cercle vertueux qui se met en place.

Mais attention...Je parlais de "phase", car je suis déjà passée par là. Et je sais que ce n'est que temporaire, que tôt où tard, mes formes finiront par me boucher la vue sur tant de possibilités, tant de plaisirs partagés. Je repousse au maximum la fin de cette "phase", je me prend comme à chaque fois à souhaiter y rester eternellement, mais je ne peux nier cette voix dans ma tête qui si elle se montre discrète en ce moment, n'a pas disparue. Et cette voie me dit "profites-en bien, il faudra bientôt te reprendre en main parce que tu ne peux pas continuer à enfler encore et encore, à manger comme bon te semble, car tu perdra alors le contrôle et finira obèse, seule et inconsolable."

Le fait est que, je n'ai effectivement aucun contrôle en ce moment, et c'est un sentiment de liberté transcendant que j'en retire. Mais on le sait, tout ne peut pas être blanc ou noir, et je devrais bien trouver un jour le juste milieu entre le contrôle extrême et l'absence de contrôle...

D'autre part, je me suis pesée en début de semaine, après plusieurs semaines sans avoir ne serait-ce que jeté un oeil à la balance. Et là, ce fut une autre surprise. J'étais persuadée, après avoir longuement observé mes courbes dans le miroir, avoir atteint le poids P, poids que j'atteint généralement à l'issue de ces "phases" et correspondant au reflet de mes rondeurs.Mais c'est ce poids P moins 4kg qui s'est affiché sur le cadran. Il semble donc que la vision que j'ai de mon corps soit encore erronée. J'ai tout de même pris 5kg depuis le début de cette "phase", ce qui n'est pas rien en si peu de temps. Mais au jour d'aujourd'hui, je privilégie mon mental à mon corps...Jusqu'au prochain inversement de vapeur...

                                                                  

 

 

 

 

 



05/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres