L'affrontement

  

  

C'est horrible...J'ai passé la soirée à penser à des trucs sur lesquels criser, à me dire "je le fais" puis "non tu n'y arriveras même pas"...

Au final, je n'ai pas crisé, mais je me rends compte plus que jamais de l'absence de contrôle, la perte totale de repères, l'oppression qu'exercent les deux versants de la maladie quand ils s'affrontent dans ton esprit...ça peut durer des heures, c'est épuisant, je n'ai rien fait d'autre que cogiter toute la soirée et je suis exténuée...PA-THE-TI-QUE...

                                                                 

 

 

 

 



16/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres