Anna Wintour, la papesse de la mode, milite pour des mannequins remplumés!

 

La rédactrice du magazine Vogue Anna Wintour vient de tirer la sonnette d'alarme : même elle trouve les mannequins trop maigres ! Son influence va-t-elle peser ?

 

"Chacun d'entre nous, et tous ensemble devons réaliser que nous sommes responsables de la santé des modèles" a déclaré Anna Wintour à la conférence organisée à Boston sur la santé des mannequins et les troubles de l'alimentation. Anna Wintour lance en effet un appel à tous les couturiers pour lutter contre la "tyrannie des tenues qui iraient à peine à une ado de 13 ans pré-pubère" dixit la grande manitou de la mode, d'après le site New York Fashion.

La célèbre rédactrice de Vogue, qui avait jusqu'alors défendu la liberté de maigreur des mannequins, a tiré la sonnette d'alarme. Pour elle, l'accroissement de l'extrême maigreur est la raison pour laquelle le milieu ne donne plus naissance à des top models comme il y en a eu dans les années 90 avec Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Kate Moss ou encore Cindy Crawford .

Celle qui a inspiré le roman Le Diable s'habille en Prada a constaté l'influence néfaste de tels critères...sur l'industrie de la mode : "La plupart des mannequins qui sont choisis en ce moment le sont uniquement pour leur physique filiforme pré-pubère, et elles perdent leur contrat quand elles prennent des formes. A cause de ça, les filles ne durent pas assez longtemps dans le milieu pour développer une personnalité publique, comme les top models l'ont fait à leur époque. Les conséquences sont que de plus en plus de couvertures de magazine ou de contrats pour des cosmétiques vont à des chanteuses et des actrices".

 

Anna Wintour avait déjà déclaré que le magazine Vogue utilisait Photoshop pour effacer les petites imperfections, mais certainement pas pour faire paraitre les filles plus maigres qu'elles ne le sont déjà. Les éditeurs de Vogue se seraient d'ailleurs engagés à présenter une plus grande variété de morphologie.

  

Pourtant, dans le dossier Silhouette du Vogue d'avril, Gisèle Bündchen est super maigre alors qu'elle vient d'accoucher,une autre ressemble à Twiggy, et Liya Kebede fait tellement pitié qu'on lui donnerait bien un bout de brioche. Bien sûr, le mannequin Kate Dillon est présentée comme THE mannequin aux formes généreuses, mais c'est une exception. Alors, où est la fameuse diversité dont Anna parlait ? La diva ne s'était d'ailleurs pas gênée pour tacler Oprah Winfrey sur l'incompatibilité entre son poids et une page dans Vogue!

 

Rien dans le magazine ne montre une réelle différence avec ce qu'Anna Wintour s'est acharnée à dénoncer pendant la conférence. Peut-être parlait-elle en grammes, et nous en kilos ?


Source: people.premiere.fr

 

 

 

 

 



16/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres